Interlude

Publié le

Prenons quelque repos à présent
Après cet éprouvant second Cent
Un bon bain de formaldéhyde
Bien qu'il faille avant de repartir sur Dix
Qu'avec Millau cette fois j'en finisse
Et qu'en aqueux droit sur mes jambes
Je sèche et purge le dithyrambe
Atteignant d'octobre les éphémères ides
Dès lors, moi le sédentaire indécent
Ma défunte vitesse à booster je consens

Publié dans Intercontrat 1

Commenter cet article