Etape 17 - Miramont-de-Guyenne - Allons

Publié le par hexafoufou

5 sections pour cette 17ème étape.
La trace de la première section est accessible ici.
Pour passer aux suivantes, utilisez le bouton... "suivant".
 
Section
Jusqu'à
A pied
A vélo
Distance (km)
17.1
Pont des Sables
CH
-
27.08
17.2
Poussignac
NH
MH
12.06
17.3
Casteljaloux
MH
NH
7.32
17.4
Sauméjan
CH
-
11.85
17.5
Allons
NH
-
5.86
 
Départ : 5h30  -  Arrivée : 13h10
 
 
64.17
 
C'est à six heures et demi que maman m'a réveillée ce matin. Elle est partie dans la foulée en direction de la boulangerie abordée la veille. Je me suis habillée et ai déjeuné aussi vite que je l'ai pu avant de me mettre au compte rendu négligé au prix d'une glace et de balades dans Lauzun. Quand maman est revenue pour demander aux loulous de se lever, le pain et les croissants qu'elle tenait étaient encore tout chaud ! Elias et Hannah se sont régalés. Nous n'avons pas tardé à lever l'ancre, de peur de faire attendre papa. Celui-ci a commencé par courir de nuit sur une route assez dangereuse sur laquelle il a joué "au chat et à la souris" avec les camions, selon sa propre expression. Il a vite rejoint une petite route bien plus agréable, le long de laquelle il a pu serpenter, monter, descendre… bref, s'amuser. Cette portion sympathique s'est cependant achevée lorsqu'il a abordé Marmande. A partir de là il a repris la grosse route empruntée précédemment jusqu'à nous retrouver à Pont des Sables. Maman a couru en grande partie sur cette même route. Il faisait assez lourd malgré le ciel couvert. Nous avons fini nos deux relais sur une route forestière plane et déserte, donc idéale. Au cours de ces deux petites heures de course nous avons croisé différents animaux des plus étranges : un chien-kangourou, deux moutons se prenant pour des chats, des chevaux déguisés en vaches et un cheval persuadé d'être une ballerine ! Nous sommes également passées devant deux plantations d'arbres qui nous ont amusées. Les premiers étaient tous légèrement inclinés dans la même direction, comme ployant sous le poids d'une force invisible. Au milieu des seconds figurait un panneau nous informant que la chasse y était réservée. Maman et moi nous sommes imaginées des chasseurs tirant sur ces maigres sapins en dénigrant leur rapidité. Nous sommes ensuite arrivées à Casteljaloux, où nous avons eu bien du mal à trouver le camping-car. Malgré son joli nom, la ville, et plus particulièrement ses abords, n'était pas très agréable au regard, comme l'a regretté maman. Les chiens errants qui semblaient la garder m'ont attristée. Papa a pris son second relais à quelques pas de l'église. Nous n'y sommes pas restés très longtemps. Une fois repartis nous nous sommes battus avec le GPS qui s'entêtait à nous indiquer une route condamnée. Nous avons réussi à atteindre Sauméjean après d'innombrables détours.  Je me suis allongée sur ma couchette en pensant me détendre un instant mais j'ai dû m'endormir car quand j'ai rouvert les yeux, papa, papi et toton Dédé étaient arrivés. Nous nous sommes tous rendus à Allons, point de chute de cette dix-septième étape. C'est devant une vieille église dont les cordes permettant de sonner les cloches pendaient à l'extérieur, que nous avons pique-niqué. Maman nous a raconté avoir vu une biche marchant lentement au milieu de la route. Celle-ci n'aurait remarqué l'approche de notre coureuse qu'au dernier moment. Nous avons profité de la salade de riz, des fruits et du chocolat apportés par Papi. Nous avons même mangé des macarons, spécialité de Dédé, alias tonton macarons. On ne se refuse rien ! Nous ne nous sommes pas attardés plus longtemps. Il était temps de se rendre au camping pour se brancher, faire une petite lessive, profiter des sanitaires ainsi que de l'accès internet et même se baigner ! Le camping en question s'est révélé être plutôt agréable malgré le peu d'espace séparant les chalets et mobil homes les un des autres. Nous avons vite vu les jeux, installés sur une petite bute entre un ruisseau et la plage, emplacement que j'ai immédiatement approuvé. Elias, Hannah et moi avons un moment convoité l'énorme toboggan et l'accro branches posés de l'autre côté du lac mais nous avons du y renoncer, la simple idée de marcher fatiguant toute la troupe. Nous nous sommes contentés de nous baigner dans les eaux fraiches du lac. Les loulous et papa ont construit un bassin alimenté par un canal creusé à mains nues ! Elias et moi nous sommes ensuite à demi enterrés dans le sable chaud, ce qui n'était pas bien désagréable. C'était en quelque sorte un avant goût de notre futur passage à la plage. Dans une bonne demi-heure nous nous mettrons à table et, un peu plus tard dans la soirée, pourrons enfin nous servir des sanitaires, fermés pour le moment. Plus que quatre jours de course, d'aventure, avant notre arrivée à Hendaye. Le compte a rebours est lancé.
 
A suivre…
 
DSCN6836-1024DSCN6839-1024.jpgDSCN6841-1024.jpgDSCN6850-1024.jpgDSCN6854-1024.jpgDSCN6858-1024.jpgDSCN6872-1024.jpgDSCN6880-1024.jpgDSCN6884-1024.jpgDSCN6887-1024.jpg

Publié dans Diagonale 1

Commenter cet article

Agent Lustucru 09/08/2013 16:33

Coucou Agent Nanabozo comment sa va? Moi je vais bien mais je trouve que les vacances passent beaucoup trop vite... :( Sinon j'ai regarder un peu les photos que vous avez mises et j'ai vu une photo
de toi avec un macaron ( je suis pas sur que c'est un macaron ) MIAM!!!!!! ;P ... J'espère que on se verra le semaine prochaine... Et tu le dis pas à ma soeur mais elle est pas à la maison et du
coup je lui et piqué son ordi... ;P .
Bon ben à bientôt et passe le bonjour des nowicki à tout le monde!!! Et bon retour. :)
Lulu

Marie-Laure 03/08/2013 15:01

A la vue des dernières photos de cette étape, on vous croirait en vacances ! ... Encore un tout petit peu ce courage ... et vive Hendaye !
J'ai oublié de vous demander, le retour ? vous procédez de la même manière ?
... Je rigole ...! Bisous

grand maman 03/08/2013 14:38

grand maman est vraiment contente de lire le commentaire de
Marion Nous applaudissons tous et vous souhaitons une bonne
continuation......et vive les glaces
gros bisous