De la Circumlorraine à l'Hexagonale

Du 12 au 29 juillet 2010, la Circumlorraine nous a fait courir 940km autour de la Lorraine et donné de vivre de belles rencontres en compagnie de nos trois enfants.
A la fois prémices et promesse, cette première expérience nous a donné envie de poursuivre l'aventure en nous éloignant un peu (plus) de nos pénates.
Au surlendemain de l'arrivée de la Circum', je suis donc revenu à ce projet un peu fou(fou) que je gardais par-devers moi sans vraiment croire à la possibilité de le réaliser un jour : la Diagonale des Foufous !  
Inspiré par le Grand Raid de la Réunion pour son appellation, par la Transe Gaule pour son étendue spatio-temporelle, et par la Circumlorraine pour ses principes généraux, le projet de Diagonale des Foufous consistait dans mon esprit à Courir & Découvrir en Famille1 les régions traversées par une route à définir, reliant le Rhin à l'Atlantique, initialement de Lauterbourg à Biarritz.
Deux ou trois petites choses m'embêtaient toutefois...
D'abord, l'appellation réservée "Diagonale des fous", susceptible de prendre ombrage d'une presque homonymie, fut-elle revendiquée comme un clin d'oeil et hommage.
Ensuite, l'apparente préférence accordée arbitrairement aux régions traversées par cette diagonale NE/SO au détriment d'autres régions de l'Hexagone... que nous n'avons pas pour autant dans le NO/SE.
L'Hexagone... mais c'est bien sûr ! 
Pouquoi ne pas ancrer l'aventure dans le long terme et, faute de pouvoir entreprendre un Tour de France en courant2, considérer cette diagonale particulière comme une des neuf proposées par l'Hexagone : la première que nous entreprendrions de courir ?!
C'est à ce stade de la réflexion et en cherchant des fonds de carte pour me faire une première idée de la faifaisabilité de ce foufou projet que j'ai fofortuitement découvert le site officiel des Diagonales de France.
Après avoir pris connaissance de l'esprit animant les diagonalistes3 et parcouru (en diagonale) les conséquentes et passionnantes études de parcours mises à disposition sur ce site de référence, il ne m'était plus possible de ne pas adhérer à leur aventure, fût-ce virtuellement et avec un statut trop particulier pour pouvoir être affilié.
In fine, notre projet de diagonale Lauterbourg-Biarritz se mue donc en Strasbourg-Hendaye. Et l'aventure, initialement diagonale et à inscrire dans le programme estival de quelque année privilégiée, devient hexagonale et... de bien plus longue haleine4 !
 
Christophe

1 C'est La Circumlorraine qui aura posé les principes de base de ces vacances familiales à parcourir
  1. - L'itinéraire doit être intégralement parcouru à pied (variantes de dernière minute autorisées)
  2. - Les coureurs - parents ou enfants - se relaient à leur convenance (4 à 5 sections par jour, en moyenne)
  3. - Le coureur peut être accompagné par un (des) cycliste(s) si la section s'y prête (circulation, longueur, profil)
  4. - La matinée est consacrée à "avancer" ; l'après-midi, à visiter ou se détendre en famille
  5. - La semaine (peut) comprend(re) une journée de repos (rencontres, visites, détente)
  6. - Les rencontres et le partage de sections avec d'autres coureurs sont appréciés... et recherchés !
  7. - Chaque journée fait l'objet d'un compte-rendu complet (texte, chiffres et photos) sur le blog dédié au projet

2 Cela prendrait nettement plus de temps que sur un vélo et nécessiterait des congés sabbatiques non souhaités. Pour préciser le propos : on pourra considérer que nous sommes à même de courir une des diagonales dans le temps nécessaire à un diagonaliste3 pour en parcourir trois successivement. Cette différence est due à deux facteurs. Tout d'abord, bien entendu, la vitesse moyenne du cycliste, jusqu'à trois fois supérieure à celle du coureur. Ensuite, la durée quotidienne consacrée à parcourir l'itinéraire, bien moindre dans notre cas puisque la deuxième partie de chaque étape est consacrée à une visite ou activité de détente en famille.

3 L'Amicale des Diagonalistes de France, affiliée à la Fédération Française de Cyclo-Tourisme, s'attache depuis un quart de siècle à promouvoir les randonnées (cyclistes) utilisant des itinéraires homologués par la FFCT et reliant deux sommets non consécutifs de l'Hexagone : les diagonales présentées ci-dessous (carte issue du site officiel des Diagonales de France).
 
          
  Diagonales
4 Pour bien faire, i.e. pour faire au mieux, la réalisation d'un tel projet nécessiterait qu'il atteigne sa majorité... soit 18 étés successivement "réquisitionnés" pour parcourir chaque diagonale dans les 2 sens.
A minima, i.e. pour pouvoir sans rougir y songer, on coupera la poire en deux en faisant mine d'avoir notre soif ainsi étanchée. Cela constituera déjà un beau minimum.