Troisième jour de repos - Duras

Publié le par hexafoufou

Nous nous sommes réveillés tranquillement ce matin, aux alentours de neuf heures. Nous nous sommes installés tous les cinq sur notre table dépliante pour prendre notre petit déjeuner. Elias et Hannah ont été réjouis de manger leurs paquets de céréales individuels : des Chocapics, mes préférées, pour Elias, et des Cookie Crisp pour Hannah. Lorsque je suis allée m'installer sur la terrasse du restaurant je les ai vus traverser le camping à vélo. La chaleur n'a pas tardé à monter et nous sommes tous allés trouver un peu de fraicheur dans la piscine. Même papa s'est donné la peine d'enfiler un maillot de bain. Elias lui a montré qu'il savait nager sous l'eau et maman et moi avons fait quelques longueurs avant que nous ne soyons rejoints par une famille nombreuse qui a occupé un certain espace. A midi nous avons mangé une salade de riz et des dés de pastèque. Sur ce, les petits se sont disputés au sujet de la DS d'Hannah. Celle-ci est partie, emportant sa mauvaise humeur et sa sale manie de nous pourrir la vie avec elle. Nous avons remballé nos dernières affaires, ce qui m'a semblé prendre un temps fou, avant de partir, récupérant Hannah au passage. Nous nous sommes rendus à Duras où  nous avons vite trouvé le château qui nous intéressait. C'était un superbe bâtiment qui n'avait plus rien à voir avec l'unique donjon de pierre et de bois d'origine. Il ne ressemblait plus non plus au château fort qu'il avait été mais bien au château de plaisance qu'avait racheté la mairie dans les années soixante. Nous l'avons visité en passant par ses innombrables pièces. Dans la cuisine aux cent fagots nous avons bien ri de l'attitude à tenir à table au moyen âge. A votre prochain repas prenez garde à ne pas cracher dans votre bol mais au sol ! Une particularité du château a retenu notre attention. En effet quelques pièces, comme la cuisine, recevaient l'eau courante… tractée hors d'un puits par un pauvre paysan toute la journée ! Dans la salle au secret nous avons expérimenté une particularité surprenante. Maman et moi nous sommes installées chacune face à un coin de la pièce et maman a chuchoté quelques mots que j'ai entendus comme si elle se tenait derrière moi. C'était presque terrifiant pour tout dire ! De notre visite Elias a retenu le puits de trente mètres de profondeur au dessus duquel il s'est penché et le pan de mur s'ouvrant pour nous dans un grincement inquiétant. Après cette visite sympathique nous avons quitté le château et la chaleur, bannie des épais murs du bâtiment, nous a écrasés. Nous nous sommes un peu promenés dans la ville, qui était tout aussi sympathique que son château, et maman, papa, Elias et Hannah ont mangé une glace italienne. Nous nous sommes ensuite rendus à Lauzun, après avoir fait le plein en eau. Hannah, maman et moi avons bravé le soleil pour nous promener dans les rues de la ville. Celle-ci présentait de charmantes petites ruelles, à l'entrée desquelles pendaient des fleurs. Nous avons vu moult instituts de beauté, ce que maman a identifié comme étant un signe. Signe ou pas il n'a pas été question de s'y rendre. Nous avons cependant eu bien du mal à trouver une boulangerie. Quand nous y sommes parvenus, il n'y avait plus de pain. Maman a convenu que nous irions en acheter le lendemain matin. Nous sommes retournées au camping-car où nous avons mangé une soupe thaï, appréciée malgré la chaleur, toujours étouffante, et des tartines de rillettes au saumon. Après ce petit repas nous nous sommes tous rendus sur une terrasse repérée précédemment et y avons mangé d'énormes glaces recouvertes de crème chantilly. Cela ne nous a pas rafraichis bien longtemps mais c'était délicieux. Alors qu'Elias et papa sont allés se doucher, maman, Hannah et moi sommes parties à la recherche d'une boîte aux lettres. Nous avons vite repéré la poste mais, une fois sur place, nous n'avons pas vu de boîte. C'était plutôt improbable ! Une dame qui passait par là nous l'a finalement indiquée, grise et par conséquent difficilement repérable, un peu plus haut dans la rue. Notre carte postée, nous sommes retournés à nos pénates pour nous doucher à notre douche. L'eau fraiche du camping-car nous avait rarement fait tant de bien ! Nous nous sommes couchés tôt et nous sommes souvenus des ravages de la chaleur sur le sommeil. Impossible de le trouver sur nos draps humides. Demain papa partira au petit matin pour éviter de courir sous de trop grosses chaleurs.

 

A suivre…

 

DSCN6746-1024.jpgDSCN6753-1024-copie-2.jpgDSCN6759-1024.jpgDSCN6762-1024.jpgDSCN6776-1024.jpgDSCN6778-1024.jpgDSCN6798-1024.jpgDSCN6805-1024.jpgDSCN6818-1024.jpgDSCN6829-1024.jpgDSCN6831-1024.jpgDSCN6832-1024.jpg

Publié dans Diagonale 1

Commenter cet article

Marie-Laure 03/08/2013 14:54

Hum !!!! Les belles glaces ... aussi bonnes que belles, je suppose !