Etape 16 - St-Georges-de-Montclard - Miramont de Guyenne

Publié le par hexafoufou

6 sections pour cette 16ème étape.
La trace de la première section est accessible ici.
Pour passer aux suivantes, utilisez le bouton... "suivant".
 
Section
Jusqu'à
A pied
A vélo
Distance (km)
16.1
Issigeac
CH
-
25.56
16.2
Lalandusse
NH
MH
12.0
16.3
Lauzun (entrée)
MH
NH
6.24
16.4
Lauzun (sortie)
HH
CH
1.08
16.5
St-Laurent
CH
HH
3.83
16.6
Miramont-de-Guyenne
NH
-
3.98
 
Départ : 6h10  -  Arrivée : 12h30
 
 
52.69
 
Ce matin j'ai retrouvé le plaisir oublié de s'éveiller avant l'heure. J'ai profité des quelques minutes de repos qu'il me restait, appréciant la chaleur des draps, écoutant maman s'activer. Quand il a fallu se lever, la difficulté était moindre. Je me suis préparée aussi vite que j'ai pu, suivie de plus ou moins près par les loulous. Le soleil brillait dans le ciel, la journée semblait prometteuse. Sur le chemin nous avons été impressionnés par un champ de tournesols qui s'étendait à perte de vue, mouchetant le paysage de ses innombrables taches jaunes. Nous avons retrouvé papa à Issigeac, ville pittoresque du XIIIème siècle. Mon appareil photo et moi sommes descendus du camping-car pour l'attendre. Sur le pont qu'allait bientôt traverser papa j'ai soudain aperçu un petit écureuil. Il me fixait de ses yeux innocents, ses petites pâtes ramenées contre son corps au doux pelage. Si près… J'ai fait un petit pas qui n'a pas semblé le perturber. Une ou deux secondes plus tard il est reparti d'où il était venu. Quand papa est arrivé il a détaché mon vélo et je lui ai confié une carte postale. Elias s'est installé devant la télé alors qu'il aurait sans doute mieux fait de se précipiter dehors pour explorer la ville. Maman et moi sommes parties pour son seul et unique relais de la journée. Nous avons quitté Issigeac en en empruntant les petites ruelles escarpées. J'y serais bien restée pour une petite balade. Nous avons circulé sur le même type de route que les jours précédents mais cela ne m'a pas dérangée : le beau temps était de retour. C'est maman qui a quitté la route nationale pour un itinéraire moins passant. C'était une bonne chose si ce n'est que les hameaux traversés ne figuraient pas sur la carte et que nous avons donc failli nous perdre. Maman a beaucoup transpiré, ce qui est compréhensible si l'on en juge par le soleil qui nous écrasait. Je n'ai pas pensé une seconde à lui en vouloir. Il était de retour et je me moquais bien d'avoir trop chaud. Lorsque maman est arrivée à son douzième kilomètre je lui ai succédé. J'ai commencé à courir sur des chemins agréables puis la route s'est à nouveau montrée. Nous avons pu admirer de nombreuses propriétés isolées. En plus des champs de tournesols nous avons par moment été entourées de vignes. La route montait, descendait, montait jusqu'à l'entrée de Lauzun, où un cycliste a demandé sa route à maman. Nous avons rejoint papa et Hannah, laquelle a immédiatement pris son relais. Celui-ci l'a menée à la sortie de Lauzun, 1 kilomètre 8 plus loin. Papa a ensuite couru quelques petits 3 kilomètres 830 avant de laisser maman finir l'étape. C'est après cette petite journée de progression dans la France que papi, mamie, tonton Dédé, tonton Pascal et nous nous sommes rendus dans un camping à proximité de Duras. Il y a ici en majorité des anglais et, bien que je tende l'oreille, je ne distingue que quelques malheureux mots de ceux qu'ils marmonnent. Pour notre part nous avons mangé  une salade de pommes de terre et de jambon apportée par nos invités vers 14 heures. Le camping nous a tout de suite plu et Hannah et moi nous sommes vite retrouvées dans la piscine, moi à ricaner de petites anglaises qui ont bien failli vider le bassin et Hannah à me sermonner. Qu'importe, elles ne pouvaient pas comprendre ce que je disais et, ma foi, c'est ce qu'il y avait de drôle. Elias s'est adonné à toutes les activités possibles et envisageables : golf, babyfoot, cyclisme, pétanque et j'en passe ! Pour ma part je peine à traverser le camping ! Le simple fait de marcher m'est difficile ! Ce soir maman nous a cuisiné des pâtes à la truite et à la crème. En dessert nous avons mangé du melon et quelques fraises. C'était délicieux et, après une après midi aussi chaude que celle-là, les fruits nous ont fait du bien. Les sanitaires du camping m'ont agréablement surprise. Deux pièces, propres, étaient ouvertes, semblables à deux petites salles de bain et l'eau était réglable ! Dieu a entendu mes prières (ou quelque chose de ce genre…). Nous nous apprêtons maintenant à nous coucher. Demain : Pas de réveil ! Ca fait si longtemps que j'appréhende presque ! De toute manière je suis sure d'être réveillée à huit heure, par habitude. Nous serons tout de même moins fatigués que les derniers jours et assez en forme pour visiter le château de Duras. En espérant que cette visite vaille la peine de marcher.
 
A suivre…
 
 

 
Un petit mot de remerciement pour tous les commentaires et sms que nous recevons, tous sont lus et grandement appréciés. Nous ne disposons malheureusement pas d'assez de temps (ni souvent de connexion) pour répondre à chacun mais ils nous donnent la pêche pour continuer !
Christophe et Nathalie
 
DSCN6683-1024.jpgDSCN6685-1024.jpgDSCN6714-1024.jpgDSCN6720-1024.jpgDSCN6727-1024.jpgDSCN6728-1024.jpgDSCN6729-1024.jpgDSCN6734-1024.jpgDSCN6738-1024.jpgDSCN6744-1024.jpg

Publié dans Diagonale 1

Commenter cet article

GREGUS 02/08/2013 06:43

Petite pensée à vous et à Christophe qui doit avoir commencé son premier relais du jour et sillonner les petites routes d'Aquitaine.

Voici la dernière ligne droite divisée en 5 étapes et après c'est la baignade dans les vagues.

Pascal (addm) 01/08/2013 20:37

Géniale votre aventure en famille ! Et quelle talent d'écrivain ta grande fille Christophe.
Bonne continuation et continuer à prendre beaucoup de plaisir
Pascal

El monstrissimo même pas beau 01/08/2013 12:07

Hello les amis !

Tachez de bien profiter de votre journée de repos (et oui, la vie c'est aussi savoir s'arrêter et les vacances un moment où l'on peut se reposer...) pour repartir en forme dès demain ! La caravane
avance toujours à son rythme et les commentaires de Mademoiselle Marion sont vraiment savoureux à lire... On adore votre aventure ! A un tel point que l'on voudrait que jamais vous arriviez. Enfin
si. Vous arriverez bien sur (nul doute là-dessus !!!). Allez, à vous suivre...

Marie-Laure 01/08/2013 11:28

Admirative de tout ce que vous avez fait (déjà !), je vous souhaite une belle journée de repos et vous fais un gros bisou ... Hendaye est tout près,maintenant ! Encore un peu de courage (vous n'en
manquez pas!) et ça y sera.
Merci Marion pour tes résumés si bien écrits, bien que tu sois si fatiguée quand tu les rédiges ...

clarabistouille 01/08/2013 09:14

Profitez bien de votre journée de repos!! On vous suit entre deux cartons à déballer et deux meubles de cuisines à monter...
Marion, toujours aussi agréable de te lire!! :-)
Bisous à toute la family
Christelle et Claire