Fin de cycle ?

Publié le

L'heure de se ranger des vélos ? Peut-être. Peut-être pas.
Sentiments mitigés au lendemain de ce qui devait être mon dernier marathon "en mode perf"... avec un objectif de 2h42, a priori réaliste, et un résultat de 3h02.
Ce coup de massue inattendu me rappelle étrangement la déconvenue berlinoise de 2006 (3h04 réalisés pour 2h38 préparés). Les raisons de la déconfiture sénartaise diffèrent sans doute de celles de l'échec de cette lointaine et première tentative sour les 2h40, mais je ne puis m'empêcher de rapprocher ces 2 contre-perfs. La tentation est grande de les considérer comme les marqueurs périphériques - le début et la fin - d'une période marathon à regarder dans le rétro désormais, avec son pic parisien de 2008 et 2 ou 3 bonnes courses sous les 2h43.
Je ne prévoyais pas une chute aussi brutale - dommage... elle (me) fera moins rire - mais m'étais préparé à cette fin en choisissant à dessein le modèle Sayonara de Mizuno pour courir ce dernier marathon. Le clin d'oeil me plaisait bien : un au-revoir au marathon ("en mode perf") dans la langue de Sensei Yuki Kawauchi qui n'en finit pas (lui) de m'épater par sa pugnacité, sans cesse réitérée, sur cette même distance... et dont je guette avec impatience la première tentative sur 100km.
Pour la suite (un nouveau cycle ?)... qui courra verra.
Dans l'immédiat : repos... et digestion.
Fin de cycle ?

Publié dans Marathon, Intercontrat 2

Commenter cet article