“Ce n'est pas la fin. Ce n'est même pas le commencement de la fin.

Publié le par Hermagot

Mais, c'est peut-être la fin du commencement."
Ainsi parlait Winston*, fin 42 et fin observateur, en tirant sur son légendaire cigare.
Avec quelque retard je ne puis qu'opiner et me recueillir, en cette église fumant sur la colline, jusqu'à ce que l'évidence endormie ((me)) soit enfin révé(il)lée : la fin d'année pourrait s'avérer une bonne période pour repartir sur 42 et quitter enfin ce désert où quelque Fennec plus ultra m'attira et me retint presque malgré moi. Les France de marathon seront donc l'occasion, sans trop nous éloigner de nos pénates, de renouer avec la distance culte, en mode accompagnement tout d'abord, pour amener Nathalie sous les 4h, avant de retrouver le mode compétition sur des bases à définir au regard des prépas de ces dernières années qu'on décortiquera pour peaufiner du sur-mesure. OU PAS.
 
____________________
*Also sprach Winnie

Publié dans Marathon, Intercontrat 2

Commenter cet article